Zu der Saach : wéieng Zukunft fir de Radio 100,7 ?

Neiegkeeten, Parlamentaresch Froen
Radio Station Microphone and Mixer

D’ Nominatioun vum neie President vum Verwaltungsrot vum Radio 100,7 duerch d’ Regierung huet zu enger Rei Kritiken an enger gréisserer Polemik gefouert. Et gouf ënnert anerem kritiséiert, dass duerch d’Nominatioun vun engem Frënd vum Premierminister de soziokulturelle Radio ënnert Tutelle géif gestallt ginn, respektiv privatiséiert ginn.

Fakt ass awer, dass dës Nominatioun sech areit an eng gréisser Mediendebatt, déi mat der Erneierung vum Konzessiounsvertrag mat RTL zulescht ëffentlech gefouert gouf. Säit ongeféier engem Joer freet Direktioun vum Radio 100,7 eng Debatt iwwer d’zukünfteg Ausriichtung, d‘Moyene an d‘Missioune vum ëffentleche Radio, deem seng Gesetzesgrondlag nach aus den 1980er Joeren datéiert.

Virun dësem Hannergrond stellt de Franz Fayot dem Medien- a Kommunikatiounsminister eng Rei Froen.

Als éischt wëllt hie wëssen, wat schlussendlech déi spezifesch Kompetenze vum neie President vum Verwaltungsrot sinn, op Grond vun deenen hie vun der Regierung fir dëse Posten zréckbehale gouf. Zur Zukunft vum ëffentleche Radio wëllt den Deputéierte wëssen, op de Minister wëlles huet, deemnächst en Projet de loi ze deposéieren, fir d’Missioun an d’Moyene vum sozio-kulturelle Radio ze reforméieren. Falls jo, da freet de Franz Fayot och no, wéi d’Nominatioun sech an dësem Kontext beweegt, op de Radio 100,7 méi Moyene soll kréien, an a wéi engem Sënn d’Missiounen definéiert solle ginn. Schliisslech freet hien och no, wat no enger Reform de neie Rolle vum President vum Verwaltungsrot, a wat d’Rolle vun der Direktioun, solle sinn.


Monsieur Mars Di Bartolomeo
Président de la Chambre des Députés
Luxembourg

Luxembourg, le 5 septembre 2017

Monsieur le Président,

Conformément à l’article 80 de notre Règlement, je souhaite poser la question parlementaire suivante à Monsieur le Premier ministre, Ministre des Communications et des Médias.

Le Gouvernement en conseil a nommé en date du 1er septembre 2017 un nouveau président du Conseil d’administration de la radio socio-culturelle 100,7. Cette nomination a fait l’objet d’un certain nombre de critiques, certains y voyant une mise sous tutelle de la radio socio-culturelle par la nomination d’un proche du Premier ministre, voire une privatisation rampante de la radio publique.

Il est un fait que cette nomination intervient dans la suite du renouvellement du contrat de concession de RTL et d’un débat, entamé ouvertement par la direction de Radio 100,7 depuis près d’un an, quant à l’orientation future, quant aux moyens et aux missions de la radio publique, dont la loi-cadre a été élaborée dans les années 1980.

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre des Communications et des Médias :

  • Quelles sont les compétences particulières qualifiant la personnalité choisie par le Gouvernement pour ce poste ?
  • Est-ce que Monsieur le Ministre entend prochainement déposer un projet de loi réformant la mission et les moyens de la radio socio -culturelle ?
  • Dans l’affirmative, dans le contexte de quel projet de réforme de la radio socio-culturelle envisagé par le Gouvernement se situe cette nomination ? La radio recevra-t-elle plus de moyens ? Sa mission sera-t-elle redéfinie ? Si oui, dans quel sens ?
  • Quel sera le rôle du président du Conseil d’administration de la radio dans la mise en œuvre de cette réforme ? Quel sera le rôle de la direction ?

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma haute considération.

Franz Fayot
Député