Wéi vill Gewaltdoten zu Lëtzebuerg hunn e rietsextremen Hannergrond?

Neiegkeeten, Parlament, Parlamentaresch Froen

Laut verschiddenen däitsche Medieberichter géifen ongeféier 25.000 Persounen als „Feinden“ mat hire Nimm, Adressen an Telefonsnummeren op Lëschte vu rietsextremen Organisatioune gefouert. Dës Lëschte wären am Kader vun diverse Policeoperatioune fonnt ginn. Déi betraffe Persoune sinn net heiriwwer informéiert an d’Lëschten net zentraliséiert ginn.

An dem Kontext wëll d’LSAP-Deputéiert Taina Bofferding an enger parlamentarescher Fro vum Minister fir bannescht Sécherheet gewuer ginn, ob esou Lëschten och schonn zu Lëtzebuerg opgetaucht sinn a wa jo, ob déi betraffe Persounen doriwwer a Kenntnis gesat goufen a wat ënnerholl gouf fir si ze schützen. Och freet d’LSAP-Politikerin wéi vill Gewaltdoten zu Lëtzebuerg e rietsextremen Hannergrond haten.

 


 

Monsieur Mars Di Bartolomeo
Président de la Chambre des Députés
Luxembourg

Luxembourg, le 8 août 2018

 

 

 

Monsieur le Président,

Conformément à l’article 80 de notre règlement interne, je vous prie de bien vouloir transmettre la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre de la Sécurité intérieure.

Selon les médias allemands, environ 25.000 personnes seraient répertoriées en tant qu’« ennemis » avec leurs nom, adresse et numéro de téléphone sur des listes d’organisations de l’extrême droite. Ces listes auraient été trouvées lors d’un certain nombre d’opérations policières. Les personnes concernées n’ont pas été informées de ce fait et les listes n’ont pas été centralisées.

  • Monsieur le Ministre peut-il me dire si des listes similaires ont apparu jusqu’ici au Luxembourg?
  • Dans l’affirmative, les personnes concernées ont-elles été informées du fait qu’elles se retrouvent su une liste d’extrémistes les qualifiant d’« ennemis» ? Par quelles mesures ces personnes sont-elles protégées suite à une telle menace ?
  • Quelle est l’envergure au Luxembourg d’actes de violence liés à l’extrême-droite? Combien de plaintes, respectivement de condamnations pour actes violents commis au cours des années passées peuvent être attribués à l’extrême-droite ?

Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’assurance de mon profond respect.

 

Taina Bofferding
Députée