Question n.80 avenue de la Liberté

News

question-bdl

Madame la Bourgmestre,

Je vous prie de bien vouloir me répondre aux questions suivantes lors de la prochaine séance du conseil communal.

Depuis un bon moment, – vous avez d’ailleurs à plusieurs reprises été contactée à ce sujet–, des gens dans le besoin logent jour et nuit devant la maison no 80 de l’avenue de la Liberté (Banque du Luxembourg) dans un chaos impossible et des conditions hygiéniques exécrables. Etant donné que ce bâtiment se trouve quasiment en face de la gare, des milliers de passants mais aussi bon nombre de touristes se voient confrontés pour ainsi dire en sortant de la gare à cette situation pitoyable.

  • Madame la bourgmestre, vous avez bien ouvert un dossier sous la référence 060-2016-0004-028-001 le 28 décembre et depuis rien ne s’est passé, au contraire la situation s’empire de jour en jour. Ne serait-il pas temps maintenant d’intervenir dans l’intérêt des personnes concernées et des passants.
  • Cette situation n’en est-elle pas une où les streetworkers pourraient intervenir préventivement de façon efficace le cas échéant pour débloquer les fronts ?
  • La ville de Luxembourg emploie bon nombre de streetworkers travaillant pour de nombreuses associations. Ne serait-il pas nécessaire que la capitale se dote de streetworkers à son compte et sous ses ordres qui pourront intervenir au nom de la ville aux points chauds ?
  • Je tiens à souligner que tous les streetworkers font un excellent travail, mais qu’ils sont limités dans leur champ d’action étant donné qu’ils effectuent un travail bien précis pour leurs associations respectives. Ne s’imposerait-il pas de veiller à une meilleure communication entre eux et vos services compétents ainsi que de leur imposer d’intervenir prioritairement lors problèmes soulevés par la Ville de Luxembourg ?

Je vous prie d’agréer, Madame la Bourgmestre, l’expression de mes meilleures salutations.

Armand Drews