Inciter les non-Luxembourgeois à s’inscrire pour les élections

Gemengewahlen 2017, News

Claire Geier-Courquin, candidate sur la liste LSAP pour les élections communales a suivi une formation pour inciter les non-Luxembourgeois à s’inscrire sur les listes électorales et participer aux élections communales en octobre. Voici son témoignage;

“Suite à l’appel aux multiplicateurs effectué par le cefis (centre d’étude et de formation interculturelles et sociales) en automne 2016, j’ai décidé de m’inscrire à la formation organisée à la fin de l’année 2016.

Qu’est-ce-qu’un multiplicateur ?

Une personne qui par ses contacts, son entourage, ses fonctions associatives ou professionnelles peut inciter les non-Luxembourgeois de son cercle de connaissances à s’inscrire sur les listes électorales pour les prochaines élections communales du 8 octobre 2017.

Pour le multiplicateur, cela demande un engagement en suivant une formation d’une part et en mettant son temps, son énergie et son imagination au service du devoir citoyen qu’est le vote d’autre part.

Cette année le cefis en partenariat avec l’OLAI a organisé 23 sessions de formation, formant ainsi 220 multiplicateurs alors que seuls 15 avaient été formés pour les élections de 2011.

Une soirée bilan sera organisée pour évaluer les difficultés et expériences des multiplicateurs.

J’ai été ravie d’être une de ces multiplicatrices, cela m’a permis de rencontrer des habitants non-luxembourgeois de diverses nationalités, vivant dans d’autres communes, de discuter et d’échanger avec eux sur les moyens et les idées à mettre en œuvre pour faire en sorte de sortir de ce trop peu de participation des non-Luxembourgeois aux élections communales (16,9% des non-Luxembourgeois du pays se sont inscrits en 2011, ce taux tombe à 10% dans la ville de Luxembourg). 

Lundi 8 mai 2017, les multiplicateurs ont reçu un diplôme de la main de la ministre de la famille et de l’intégration , madame Corinne Cahen, officialisant ainsi cette campagne d’appel aux multiplicateurs.

En dehors du fait qu’il était impressionnant de se retrouver à plus de 200 personnes de diverses nationalités et de diverses communes du pays ensemble avec un objectif commun et prometteur, cette « cérémonie » a relancé les actions des uns et des autres.

Ce fut encore une occasion d’échanger des pratiques de chacun.

Pour ma part et après ma participation avec le cefis au festival des migrations et des cultures du mois de mars 2017 et l’article paru dans le Quotidien, j’ai eu l’occasion de rédiger un article dans le bulletin de l’Adfe ( Français du monde-Association Démocratiques des Français à l’Etranger) dans l’espoir d’inciter les Français à s’inscrire en nombre.

Mais j’ai aussi entrepris de reprendre contact avec ma commune « d’origine » et sa commission consultative d’intégration à savoir la commune de Kopstal.

Le 17 mai, sera organisée une soirée avec le cefis pour les habitants non-Luxembourgeois de la commune.

D’autres projets sont en cours et j’espère qu’ils pourront aboutir…En particulier, inciter le public des jeunes futurs électeurs et citoyens non-Luxembourgeois à s’inscrire me tient à cœur !”