Raviver l’esprit de Schengen

Neiegkeeten, Pluspunkt

Jean Asselborn, Ministre des Affaires étrangères et européennes, de l’Immigration et de l’Asile

La lutte contre la pandémie du Covid-19 a sérieusement mis à l’épreuve la solidarité européenne. Si nos ministres ont plaidé sans cesse en faveur d’une approche européenne pour affronter le virus, les États membres ont trop souvent fait cavalier seul. La fermeture des frontières intérieures en a été la conséquence.

Au Luxembourg et en Grande- Région, où l’Europe sans frontières est vécue au quotidien, la suspension de la libre circulation, d’ailleurs l’une des réalisations les plus emblématiques de l’intégration européenne, a suscité des difficultés très réelles : dérèglement du vivre-ensemble dans les zones frontalières, incertitudes pour les frontaliers qui sont d’ailleurs indispensables pour certains secteurs essentiels et disruptions de l’économie régionale.

Défendre la libre circulation

Cette situation a remis en question l’esprit européen. Dans cette perspective, le Ministre des Affaires étrangères et européennes a œuvré inlassablement en faveur de la réouverture complète des frontières et du rétablissement de la libre circulation au sein de l’UE. Nous continuerons à défendre les principes de la libre circulation et de la solidarité qui sont, à nos yeux, fondamentaux à la construction européenne.