Police: Ass den Accord iwwert d’”Postes à responsabilité particulière” nach net ëmgesat?

Neiegkeeten, Parlamentaresch Froen
Polizei Blaulicht

Op der Generalversammlung vun der nationaler Police-Gewerkschaft (SNPGL) de 15. Mäerz 2017, huet de President vun der SNPGL erkläert, dass de Schlichtungsaccord iwwert d’”Postes à responsabilité particulière”, dee viru 7 Méint mat de Ministere fir bannescht Sécherheet a fir d’Fonction publique ënnerschriwwe gouf, nach ëmmer net ëmgesat wier.

An dem Kontext wëll d’LSAP-Deputéiert Claudia Dall’Agnol an enger parlamentarescher Fro vun de genannte Ministere gewuer ginn, ob si dës Ausso confirméiere kënnen, a wa jo, firwat den Accord nach net ëmgesat ass a wéini dat soll geschéien. Weider freet d’LSAP-Politikerin wat mat de ”Postes à responsabilité particulière” ass, déi net vun dësem Accord betraff sinn.

 


 

Monsieur Mars di Bartolomeo
Président de la Chambre des Députés
Luxembourg

Luxembourg, le 16 mars 2017

 

Monsieur le Président,

Conformément à l’article 80 du règlement de la Chambre des Députés, je vous prie de bien vouloir transmettre la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre de la Sécurité intérieure et à Monsieur le Ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative.

Lors de l’assemblée générale du syndicat national de la police grand-ducale (SNPGL) du 15 mars 2017, le président du SNPGL a rappelé que l’accord de conciliation signé avec Messieurs les Ministres il y a sept mois au sujet des postes à responsabilité particulière n’a toujours pas été mis en vigueur.

Dans ce cadre, j’aimerais poser les questions suivantes à Messieurs les Ministres :

  • Est-ce que Messieurs les Ministres peuvent confirmer les faits reportés par le président du SNPGL ?
  • Dans l’affirmative, pour quelles raisons cette mise en vigueur a-t-elle pris un tel retard et quelle date est envisagée pour l’appliquer finalement ?
  • Qu’en est-il pour les postes à responsabilité particulière qui ne sont pas concernés par l’accord de conciliation entre le gouvernement et le SNPGL ?

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération.

 

Claudia Dall’Agnol
Députée