Historesches

Il y a à peine 115 ans, les premiers députés socialistes faisaient leur entrée à la Chambre des Députés. En juin 1896, C.M. Spoo, petit industriel et commerçant à Esch/Alzette, puis en janvier 1897 le Dr Michel Welter, médecin généraliste dans cette même ville, se faisaient élire sous l’étiquette de démocrates. S’adressant à des électeurs qui payaient des impôts, évoluant dans un système où la fortune commandait l’accès à la fonction parlementaire, ils étaient les premiers à s’occuper des ouvriers non-électeurs, à vouloir développer le canton d’Esch où se construisait la richesse industrielle du pays et à exiger le suffrage universel. Quelques années plus tard, le Dr Welter, aidé de ses collègues députés qui étaient cinq entre-temps, commença à organiser un parti avec des ouvriers de la capitale et du bassin minier.

Historiquement, les groupes parlementaires ont fait leur entrée dans le règlement de la Chambre des Députés en 1933 par l’introduction des “orateurs mandatés” respectivement par la création de la “Commission de Travail” regroupant des représentants de chaque “fraction” (terme provenant de l’allemand “Fraktion” et remplacé en 1965 par celui de “groupe politique”).

Le nombre de députés nécessaires pour pouvoir constituer un groupe est progressivement passé de 2 (1933) à 5 (1965). La réforme de 1965 permit de transformer les groupes parlementaires en véritables institutions de la Chambre des Députés en mettant à leur disposition des locaux équipés et en leur attribuant des subventions de personnel. La révision survenue de 1990 améliora l’aide matérielle destinée aux groupes par l’octroi de bureaux et de collaborateurs individuels.

Depuis les élections législatives d’octobre 2013, le Groupe du LSAP est fort de 13 députés sur les 60 que compte la Chambre des Députés en tout.

Eu égard au volume et à la spécialisation croissante du travail politique, les groupes parlementaires constituent aujourd’hui des entités comparables à de véritables petites entreprises appuyées par des secrétaires et des collaborateurs scientifiques. En collaboration étroite avec le parti, le groupe organise et anime de nombreux groupes de travail thématiques en rapport avec différents sujets d’actualité ou avec des projets de loi.

Depuis 1984, avec un passage dans l’opposition de 1999 à 2004, le LSAP participe au Gouvernement. Actuellement sept membres socialistes font partie de l’équipe gouvernementale.

Le groupe parlementaire est actuellement présidé par Alex Bodry.