La crise climatique subsistera même après la pandémie

Neiegkeeten, Pluspunkt

Cécile Hemmen, membre de la Commission de l’Environnement, du Climat, de l’Energie et de l’Aménagement du territoire

La crise liée au Covid-19 est omniprésente mais la vie et les défis du futur ne se sont pas arrêtés. Pour le LSAP, les objectifs climatiques et énergétiques ne doivent pas être perdus de vue. La transition écologique nous concerne tous. Il est primordial de concilier justice sociale et économie climatiquement neutre.

Les efforts entrepris pour limiter le changement climatique ne datent pas d’hier. Le virus a toutefois permis à lui tout seul de provoquer un ralentissement économique qui a eu un impact sur l’environnement. Ces derniers mois, le confinement de la population, la baisse du trafic aérien, routier et maritime et les restrictions de l’activité économique, ont permis une diminution remarquable de la pollution environnementale et des émissions de gaz à effet de serre. Une situation bénéfique pour la planète et pour nous tous. Pour le LSAP, il faut poursuivre les efforts accomplis et rester sur cette lancée même après la crise et transformer la crise en une chance pour le futur.

Nous devons agir en conséquence et repenser notre modèle économique. Il est l’heure de s’engager davantage pour une réduction, réutilisation et recyclage des déchets, de mieux utiliser nos ressources naturelles, de continuer à promouvoir la mobilité durable et les nouvelles formes de travail afin de limiter au plus les émissions de gaz à effet de serre et préserver notre planète.