Wann de Xavier an den Étienne hir Kummer wëlle rosa usträichen…. Eng parlamentaresch Fro vum Franz Fayot

Actualités, Parlement, Questions parlementaires

Am Mathesbuch « Clic et Maths 3e“ (2e édition, Editions de Boeck) vum Françoise Van Dieren a Pierre Sartiaux », fënnt een déi heite mathematesch „Lösungsaufgab“:

« 20. La Chambre Rose

  1. Afin de décorer sa chambre en rose, Xavier doit mélanger du blanc et du rouge. Pour trois mesures de peinture blanche il met une mesure de peinture rouge.
  2. Combien de litres de peinture blanche doit-il mélanger à 2 litres de peinture rouge? À x litres de peinture rouge ?
  3. Combien de peinture rouge doit-il ajouter à 5,1 litres de peinture blanche? À y litres de peinture blanche ?
  4. S’il lui faut au total 12 litres de peinture pour couvrir les murs de sa chambre, quel mélange doit-il réaliser?
  5. Etienne voudrait avoir un rose plus léger que celui de Xavier et décide de mélanger 2 litres de peinture rouge avec 7 litres de peinture blanche. Quelle quantité de blanc et de rouge lui faudra-t-il pour obtenir 20 litres de cette peinture? »

 

Dëst Buch ass dat obligatorescht Mathesbuch fir d’Sektiounen E, F a G am Secondaire Classique. Et handelt sech heibäi em eng speziell Editioun fir Lëtzebuerg.

De Franz Fayot wëll deemno an enger parlamentarescher Fro vum zoustännegen Educatiounsminister gewuer ginn, ob dësen der Meenung ass, dass esou en Typ vun Aufgab, déi di schlëmmsten homophob Stereotyppen erëmgëtt, seng Plaz an engem Lëtzebuerger Schoulbuch huet.

Weider freet den LSAP-Deputéierten ob de Minister erkläre kann, ewéi et méiglech ass, dass esou en Text an engem Mathesbuch fir Lëtzebuerger Schoule steet ouni, dass iergend eng Kontroll dëst festgestallt an d’Läsche vum Text gefuerdert huet.

Schliisslech wëll de Franz Fayot wëssen, ob de Minister virhuet Moossnamen ze ergräife fir dass dësen Énoncé aus dem Buch gestrach gëtt an ob den Auteur heivunner nach weider Texter fir Lëtzebuerger Schoulbicher schreift.

 


 

Monsieur Fernand Etgen
Président de la Chambre des Députés
Luxembourg

Luxembourg, le 5 juin 2019

 

 

Monsieur le Président,

Conformément à l’article 83 de notre règlement interne, je vous prie de bien vouloir transmettre la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse.

Il me revient que dans le manuel de mathématiques “Clic & Maths 3e”, 2e édition parue aux Editions de Boeck, par Françoise Van Dieren et Pierre Sartiaux, on trouve un problème mathématique énoncé comme suit :

« 20. La Chambre Rose

a. Afin de décorer sa chambre en rose, Xavier doit mélanger du blanc et du rouge. Pour trois mesures de peinture blanche il met une mesure de peinture rouge.

  1. Combien de litres de peinture blanche doit-il mélanger à 2 lites de peinture rouge? À x litres de peinture rouge ?

      2. Combien de peinture rouge doit-il ajouter à 5,1 litres de peinture blanche? À y litres de peinture blanche ?

      3. S’il lui faut au total 12 litres de peinture pour couvrir les murs de sa chambre, quel mélange doit-il réaliser?

b. Etienne voudrait avoir un rose plus léger que celui de Xavier et décide de mélanger 2 litres de peinture rouge avec 7 litres de peinture blanche. Quelle quantité de blanc et de rouge lui faudra-t-il pour obtenir 20 litres de cette peinture? »

Cet ouvrage est le manuel obligatoire dans certaines sections de 3e dans l’enseignement secondaire classique (les sections E, F et G). Il s’agit d’une édition spéciale pour le Luxembourg.

  1. Monsieur le Ministre est-il d’avis que ce type d’énoncé, véhiculant les pires stéréotypes homophobes, a sa place dans un manuel scolaire luxembourgeois?
  2. Monsieur le Ministre peut-il expliquer comment il est possible qu’un tel énoncé trouve son chemin dans un manuel de mathématiques destiné aux écoles luxembourgeoises, sans qu’aucun contrôle ne le détecte au préalable et en demande la suppression?
  3. Monsieur le Ministre compte-t-il prendre des mesures afin que cet énoncé soit supprimé du manuel en question? Est-ce que l’auteur de cet énoncé continue à rédiger d’autres textes pour des manuels luxembourgeois ?

Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’expression de ma très haute considération.

 

Franz Fayot

Député