Reduzéierten TVA-Taux fir Tamponen, Binden a Wëndelen?

Zu Lëtzebuerg gëtt et aktuell véier applikabel TVA-Tauxen: dräi « Taux réduits » vun 3%, 8% a 14% an ee normalen Taux vun 17%. De super-reduzéierten Taux vun 3% betrëfft e.a. d’Artikele “de première nécessité”.

Allerdéngs gëllt dëse super-reduzéierten Taux net fir eng Rei Hygienesproduiten, e.a. Tamponen oder Binden oder awer nach Wëndelen fir Bëbeeën oder Erwuessener. Dës Produite ginn all mam maximalen Taux vu 17% besteiert.

Och huet den europäesche Conseil vum 17. Mäerz 2016 eng Propositioun vun der europäescher Kommissioun begréisst, no där de Memberstaaten méi Flexibilitéit soll zougestane gi wat d’reduzéiert TVA-Tauxen ubelaangt. Dëst géif hinnen e.a. d’Méiglechkeet ginn, reduzéiert Tauxen bzw. iwwerhaapt keng TVA op sanitäre Produiten ze applizéieren.

An dem Kontext wëll d’LSAP-Deputéiert Taina Bofferding elo an enger parlamentarescher Fro vum zoustännege Finanzminister wëssen, ob d’Regierung virhuet, den TVA-Taux op verschiddenen Hygienesproduiten ewéi z.B. Wëndelen, Tamponen a Binden erofzesetzen a wat d’Haltung vun der Regierung ass vis-à-vis vum Virschlag vun der Kommissioun a Saache Flexibiliséierung am Kader vun der geplangter Reorganisatioun vum communautairen TVA-System.


 

 

Monsieur Mars Di Bartolomeo
Président de la Chambre des Députés
Luxembourg

                                                                                                                                   Luxembourg, le 16 juin 2016

 

 

Monsieur le Président,

Conformément à l’article 80 du règlement de la Chambre des Députés, j’ai l’honneur de poser la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre des Finances.

Il existe actuellement au Luxembourg quatre taux de TVA applicables, dont trois taux réduits de 3%, 8% et 14%, ainsi que le taux normal de 17%. Le taux super-réduit de 3% concerne entre autres les biens de première nécessité.

Or, le taux super-réduit de 3% ne s’applique pas à un certain nombre de produits d’hygiène, dont par exemple les tampons et les serviettes hygiéniques, ou encore les couches pour bébés ou adultes. Ces produits sont donc taxés à 17%, le taux maximal.

Aussi, le Conseil européen du 17 mars 2016, a salué une proposition de la Commission européenne visant à accorder aux Etats membres une flexibilité accrue en ce qui concerne les taux réduits de TVA, qui leur donnerait e.a. la possibilité d’appliquer des taux réduits voire même nuls aux produits sanitaires.

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre des Finances :

  • Le gouvernement envisage-t-il de diminuer le taux de la TVA applicable à certains produits d’hygiène, comme par exemple les couches, les tampons et les serviettes hygiéniques ?
  • Quelle est l’attitude du gouvernement face à la proposition de la Commission européenne en matière de flexibilisation des taux dans le cadre de la refonte projetée du système commun de la TVA ?

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma haute considération.

Taina Bofferding

Députée

Facebook
Twitter