Mot du Président

Chère lectrice,
Cher lecteur,

Au congrès du 8 mars 2020, les membres du LSAP m’ont porté à la présidence du Parti Socialiste qui, depuis sa fondation en 1902, a marqué de son empreinte la vie politique et sociale de notre pays. J’essaierai de ne pas décevoir, non seulement les militants, mais aussi cette large frange de la population éprise, comme moi, de liberté et de justice sociale.

Faut-il rappeler que la social-démocratie a été, en Europe comme au Luxembourg, à l’origine des réalisations sociétales majeures ? Qui d’autre que le Parti Socialiste, a toujours été à la pointe du progrès ?

Permettez-moi d’énumérer ici quelques-uns des acquis qui témoignent de sa vitalité et qui, indubitablement, doivent être ancrés dans la mémoire collective : le droit de vote des femmes ; les congés payés ; la gratuité et l’obligation scolaire, l’abolition de la peine de mort, la mise en œuvre de l’indice du coût de la vie (Index), l’égalité des sexes, la sécurité sociale performante, la séparation de l’église avec l’Etat, la gratuité des transports publics… et j’en passe !

Le LSAP n’entend cependant pas rester collé à ses réalisations, si importantes et judicieuses eussent-elles été. Loin de là !

Que ce soit au niveau international, national ou au niveau communal: les Socialistes s’engagent, aujourd’hui comme hier, à promouvoir une société plus juste et plus solidaire. Nous combattrons les discriminations, le racisme et la xénophobie. Nous resterons toujours au service des oubliés de la société et nous ferons tout pour éradiquer la pauvreté au Luxembourg.

Lors de la récente campagne aux législatives, le LSAP avait choisi la devise #ensemble. Cette maxime reste d’actualité: ensemble nous pouvons créer cette société équitable, où tout le monde doit trouver sa place, pour y vivre en paix et en harmonie.

Yves Cruchten
LSAP-President