Garantir l’accès gratuit et sécurisé des plages du Lac de la Haute Sûre pendant la saison

Le Lac de la Haute-Sûre n’est pas seulement le réservoir indispensable d’eau potable que l’on connait, il est aussi un atout majeur de la politique touristique de l’Oesling. Ce site offre des possibilités d’activités de loisir uniques au Luxembourg qui attire chaque année de très nombreux touristes.

Depuis la saison dernière, avec la crise sanitaire que nous connaissons, le Lac est devenu un lieu de villégiature très apprécié des résidents luxembourgeois qui l’ont souvent (re)découvert, au point que l’afflux de visiteurs a imposé la mise en place de tout un système pour garantir le respect des mesures sanitaires liées à la pandémie de Covid-19 : réservation en ligne pour accéder aux plages et système de gardiennage pour éviter les débordements.

Cette solution a été rendue possible en 2020 grâce à la prise en charge des frais inhérents à la mise en place et au fonctionnement de tout ce système par le Gouvernement. Cependant, les communes de Boulaide, Esch-sur-Sûre et Lac de la Haute Sûre, limitrophes du Lac, n’ont, à ce jour, reçu aucune garantie que les frais liés au maintien d’un accès sécurisé aux plages du Lac par les nombreuses familles seraient couverts par le gouvernement cette année.

« Il nous semble peu cohérent de la part du Gouvernement d’abandonner les communes dans la gestion des mesures sanitaires liées au Covid-19 pour l’accueil de milliers de personnes pendant tout l’été, alors que la crise sanitaire est toujours en cours et que par ailleurs, les plages du Lac appartiennent à l’Etat » déclare Tina Koch, la présidente de la Circonscription du Nord du LSAP.

Les trois communes limitrophes du Lac ce sont pour l’instant mises d’accord pour maintenir le système de réservation en ligne et l’engagement d’une entreprise de gardiennage pour assurer la sécurité ; ainsi que l’option d’introduction une taxe de réservation pour séjourner sur les plages publiques afin de couvrir une partie des frais encourus.

« Bien que nous comprenions la logique poursuivie par les Communes concernées sur l’introduction de cette taxe d’occupation des plages, en tant que socialistes, nous ne pouvons que nous opposer à sa mise en place, car elle consisterait également à punir les personnes à faibles revenus qui n’ont déjà pas les moyens de s’offrir le luxe de partir en vacances. Socialement, cela est inacceptable. Par ailleurs, l’ensemble des acteurs publics doivent trouver des solutions aux problèmes auxquels ils sont confrontés » précise Jeff Gangler, Vice-président de la Circonscription du Nord du LSAP.

Le LSAP encourage le Gouvernement à se pencher sur ce dossier et à apporter l’aide financière réclamée par les communes, afin de garantir un accès gratuit et sécurisé aux plages publiques du Lac de la Haute-Sûre cette année, mais aussi sur le long terme.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter