Gewerkschaftler, Gemengeconseiller, Fraktiounspresident a Minister: De Benny Berg ass am Alter vu 87 Joer gestuerwen.

Leschten Donneschdeg ass de Benny Berg verstuerwen. De fréiere Gewerkschaftler, Gemengeconseiller, Fraktiounspresident a Minister a säit méi ewéi 70 Joer LSAP-Member hat 87 Joer.

Hei e méi detailléierte Liewenslaf vum Benny Berg aus « 120 Jor – Sozialistesch Deputéiert an der Lëtzebuerger Chamber » vum Alex Bodry a Ben Fayot (Edition La Mémoire Socialiste, 2016):

 


 

Benny Berg est né le 14 septembre 1931 à Dudelange où il a fréquenté l’école primaire. Il a continué sa formation à l’école professionnelle.  

Comme beaucoup de cadres du mouvement syndical, le jeune Berg participa aux cours de l’Ecole Supérieure du Travail de 1947 à 1950, puis aux cours d’économie politique et d’économie de l’entreprise au DGB .

Apprenti à ARBED Dudelange de 1946 à 1949, puis tourneur à la même usine jusqu’en 1963, il a été secrétaire de la délégation ouvrière, puis président avant d’être appelé à la délégation centrale des ouvriers de l’ARBED, remplissant successivement les fonctions de vice-président puis de président de cette délégation.

Cette activité n’allait pas sans un profond engagement dans le syndicat. Aussi bien au niveau local qu’au niveau national, Benny Berg a été un militant syndical ayant rempli à peu près toutes les fonctions possibles. Il a été président de la section locale du LAV, président du syndicat des métallurgistes du LAV, successivement vice-président et président du comité central du LAV, membre du comité-directeur de la CGT.

Il a été un militant actif des Jeunesses socialistes et on le retrouve vice-président de cette organisation en 1955.

Contrairement à beaucoup d’hommes politiques de premier plan, sa carrière locale a été brève. Il a été conseiller communal de Dudelange de 1970 à 1974, puis de 1981 à 1984.

C’est au début des années soixante-dix, au milieu de la crise interne du POSL, qu’a  commencé sa carrière politique. Il est entré au comité-directeur en 1970, a été vice-président du parti jusqu’en 1978, puis de 1980 à 1985.

En 1969, après les élections du 15 décembre 1968, Benny Berg, président du LAV, s’est opposé à continuer la coalition avec le PCS, se plaçant au sein du parti à gauche, dans la foulée d’Antoine Weiss et de Mathias Hinterscheid, sur une même longueur d’onde avec le Tageblatt dirigé par Jacques Poos.

Benny Berg a été député de 1969 à 1974, puis de 1979 à 1984, période pendant laquelle il a été président du groupe parlementaire.

Dans le gouvernement Thorn-Vouel (1974 – 1976), il a été ministre du Travail et de la Sécurité sociale, de la Famille, du Logement social et de la Solidarité sociale, puis vice-président du gouvernement Thorn-Berg (1976 -1979) à partir de 1976 lorsque Raymond Vouel est passé à la Commission des CE.

En 1984, il est devenu ministre de la Santé, abandonnant ce département en 1988 suite aux débats houleux sur la gestion du chantier de Mondorf-Etat. Il est resté ministre de la Sécurité sociale jusqu’en 1989.

En 1990, abandonnant son mandat de député, il s’est retiré de la politique. Il a été administrateur délégué de la Fondation Kraizbierg jusqu’en 1995.

Facebook
Twitter