Firwat gouf um Findel op eng privat Sécherheetsfirma ëmgestallt?

Neiegkeeten, Parlamentaresch Froen
flughafen-kontrolle-gepack-band

Laut engem Pressecommuniqué vum 30. November 2017 vum OGB-L, huet d‘Direktioun vun der Lux-Airport s.a. säi Personal per Note de service iwwert eng fundamental Reorganisatioun vum Departement dat fir d’Sécherheet zoustänneg ass informéiert.

Deemno gëtt säit dem 1. Dezember 2017 d’Kontrolle vun de Passagéier um Findel net méi vu Sécherheetsagente vu Lux-Airport gemaach, mee vun enger privater Sécherheetsfirma iwwerholl. Den Direkter vu Lux-Airport huet gesot, dass dës Decisioun vum zoustännege Minister esou imposéiert gi wier.

Aus dësem Grond wëll d’LSAP-Deputéiert Claudia Dall’Agnol vum Transportminister wëssen, ob et stëmmt, dass hien dës Decisioun imposéiert hätt a wa jo, wéi eng Grënn hien duerfir hat. Doriwwer eraus freet d’Claudia Dall’Agnol no, firwat d’Personal eréischt esou kuerzfristeg iwwert dëse Changement informéiert gouf, an op et sech bei dëser Ännerung em eng kuerzfristeg Mesure handelt, oder op dat eng definitiv Ëmstrukturéierung bedeit?


Monsieur Mars Di Bartolomeo
Président de la Chambre des Députés
Luxembourg

Luxembourg, le 1er décembre 2017

 

Monsieur le Président,

Conformément à l’article 80 de notre règlement interne, je vous prie de bien vouloir transmettre la question suivante à Monsieur le Ministre du Développement durable et des Infrastructures.

Selon un communiqué de presse diffusé ce jeudi, 30 novembre 2017 par le syndicat OGB-L, la direction de Lux-Airport s.a., société de gestion de l’aérogare du Findel, aurait informé son personnel, par le biais d’une simple note de service, d’une réorganisation fondamentale de son département de la sûreté.

Ainsi, à partir du 1er décembre 2017, le contrôle des passagers n’est plus effectué par des agents de sécurité de Lux-Airport, mais sous-traité à une société privée de gardiennage. Selon des affirmations du directeur de Lux-Airport, cette décision aurait été imposée par le ministre de tutelle.

Au vu de ce qui précède, je souhaite poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre :

  1. Monsieur le Ministre peut-il confirmer que la décision de remplacer les agents de sécurité aux points de contrôle des passagers a été imposée à la direction de Lux-Airport par le ministre de tutelle ? Monsieur le Ministre peut-il expliquer les raisons qui ont motivé cette décision ?
  1. Pourquoi les représentants du personnel de Lux-Airport n’ont-ils pas été informés à un stade plus avancé de ce changement dans l’organisation du contrôle des passagers à l’aéroport ?
  1. La solution de sous-traitance n’a-t-elle qu’un caractère temporaire, ou est-elle censée perdurer ?

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma haute considération.

 

Claudia Dall’Agnol
Députée